INTIMITÉ PUBLIQUE

SOPHIA HIRSCH +
JOHANNES MUNDINGER

13 OCT 2022 – 5 MAR 2023
VENDREDI à DIMANCHE, 10h00 à 17h00
5220 BOUL. SAINT-LAURENT
ENTRÉE GRATUITE

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Table ronde : Intimité publique
Jeudi 16 février 2023

ÉVÉNEMENTS PASSÉS

Intimités complexes : Un atelier de découpage de papier
Jeudi 19 janvier 2023

Conversations en art contemporain à l’Université Concordia
Vendredi 7 octobre 2022

Fête d’ouverture d’Intimité Publique
Jeudi 13 octobre 2022

Imaginer un érouv queer : une conversation à pied
Mercredi 19 octobre 2022

Où se situe la frontière entre le public et le privé? Consciemment ou non, nous jonglons constamment avec cette question lorsque nous évoluons chaque jour à travers la société. Selon l’heure, le lieu et l’environnement, les définitions collectives et individuelles du privé et du public bougent constamment. Intimité publique nous invite à réfléchir à ces définitions changeantes et leurs déplacements subtils.

Les œuvres qui composent cette exposition proviennent toutes d’un espace domestique authentique. Les rideaux usagés ont été recueillis dans des foyers de toute l’Allemagne, comme ceux des photographies accrochées dans l’exposition. Les tissus et les façades photographiées illustrent des structures domestiques utilisées pour diviser les espaces publics et privés. Le rideau, concrètement et symboliquement, souligne les fines divisions et le changement de cadre lorsque l’espace privé se révèle publiquement. Si le rideau offre un refuge contre le monde extérieur, il peut aussi nous dissimuler ou nous couper de ce qui se passe sous nos yeux.

Sophia Hirsch et Johannes Mundinger ont créé ces œuvres à partir d’objets tirés d’espaces domestiques de Berlin, Offenburg et d’autres villes allemandes, qui témoignent d’un contexte géographique portant encore une histoire de violence civile et étatique, celle de l’Holocauste, mais aussi celle de la résurgence actuelle de l’antisémitisme et de la xénophobie véhiculée par les mouvements néonazis et d’extrême droite. Par ailleurs, nos sociétés toujours plus connectées, et dans le sillage d’une pandémie mondiale en plus, ont suscité de nouveaux espaces, mais aussi des considérations inédites sur nos comportements et notre discours en ligne et dans la vraie vie. Où et quand pouvons-nous tirer les rideaux? Que masquent-ils maintenant?

En portant leurs regards sur la réalité de leur propre société, le travail des artistes nous invite à considérer de même nos propres « rideaux », le tracé de leurs contextes.

Mot de la commissaire par Alyssa Stokvis-Hauer

Crédit photo : Johannes Mundinger

ARTISTES
Sophia Hirsch & Johannes Mundinger

DIRECTRICE ARTISTIQUE
Alyssa Stokvis-Hauer

INFOGRAPHIE
Austin Henderson

ÉQUIPE D’EXPOSITION
Pippa Bartlett, Austin Henderson,
Anya Kowalchuk, Alyssa Stokvis-Hauer

TRADUCTION
Benoit Pelletier

CONSTRUCTEUR
ShopDogs MTL

IMPRIMEUR
MFBB Lettrage

BIOS DES ARTISTES

Sophia Hirsch et Johannes Mundinger collaborent régulièrement à des murales, des installations et des expositions.

Sophia Hirsch est née en 1987. Elle réside à Berlin. Elle est diplômée de l’Académie des arts de Weißensee, de Berlin, et l’Université des arts et du design, de Halle. Elle a également étudié à l’Académie des arts Bezalel, à Jérusalem.

Johannes Mundinger est né en 1982 à Offenburg, en Allemagne. Il réside à Berlin. Il est diplômé de l’École de design de Münster, qui lui ont permis de faire des séjours d’études, notamment, à l’Académie des beaux-arts de Bruxelles.

Sophia et Johannes ont collaboré avec des institutions, comme le Musée Kunsthalle Wilhelmshaven (2017), le Musée juif de Cracovie (2014) et le Musée Yeoju, en Corée du Sud (2020), entre autres.

En 2013, la Berliner Kunstverein leur a remis son prix du jury pour leur installation Kritische Masse. Ils ont profité ensemble de résidences d’artiste aux studios d’artistes Art Cube, à Jérusalem (2017), aux Yeobaek Seowon, Gyenggi-Do, Corée du Sud (2019) et au Begehungen Chemnitz (2021).

Sophie et Johannes ont peint des murales pour de nombreuses institutions et villes, la plupart en Europe, mais aussi au Mexique, en Corée du Sud et en Israël.